Guilde RP de Kirin Tor
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez vous galant ... ou pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Rendez vous galant ... ou pas.   Dim 15 Mai - 12:01

Le froid. Le voyageur resserre sa cape sur ses épaules, et tire sur le bord de son grand chapeau, modeste rempart contre les assauts du vent qui joue avec quelques mèches rebelles. Malgré l'épaisseur du cuir de ses bottes, c'est à peine si il sent encore ses pieds, pendant qu'il fait les cent pas. Tâchant d'oublier les affres de sa situation actuelle, son regard se pose sur les colossales sculptures qui ornent encore les portes de la fière cité de Forgefer, les reflets du givre qui donnent des reflets mortels aux haches des ancêtres nains, semblent faire briller les pupilles de ses inlassables sentinelles de pierre, ou, dans un brin de malice, figent un long filet de glace issu d'une protubérance nasale...

Un feulement, mi plaintif mi agacé, le tire de sa songerie. Se tournant vers son compagnon sabre de givre, le voyageur gratte sa monture entre les deux oreilles, en un geste apaisant, qui se traduit par un nouveau grondement, de plaisir cette fois.

- Ainsi donc, tout semble en règle, messire hum .. Célestian. Puis je m'enquérir des raisons de la venue d'un elfe de la nuit dans notre cité ?

Le ton du garde est mesuré, le voyageur note consciencieusement les inflexions de la voix, mêlant le calme, l'autorité d'un grognard et la diplomatie d'un soldat habitué à voir défiler des dizaines d'anonymes et autant de situations particulières, que plus rien ne peut vraiment émouvoir. Eprouvant un bref sentiment de pitié à l'égard du factionnaire, Célestian ébauche un petit sourire, que lui font regretter ses lèvres gercées.

- Eh bien, j'ai rendez vous avec une dame, voyez vous.
- Hum, voila qui est bien inhabituel, par les temps qui courent, mais bon, j'imagine que la chaleur de son accueil aura tôt fait de vous rendre vos couleurs, vous commencez à devenir bleu.
- Plaise à Elune que ce soit le cas, mais, voyez vous, je ne connais pas la dame en question. D'ailleurs, vous pourriez peut être m'aider à la trouver ?
- Grmbl, je suis factionnaire moi, pas guide. Demandez donc à mes collègues du Guet, si vous arrivez à coincer un de ses planqués ailleurs que dans une taverne, à se réchauffer le gosier avec un petite blonde ...
- Haha, messire, je sens poindre en vous comme une petite pointe d'amertume, qui n'est pas sans rappeler le breuvage que vous venez d'évoquer. Ou est donc la légendaire courtoisie des nains ?
- Probablement en train de se chauffer les pieds avec mes collègues, ou bien au chaud sous une peau d'ours, à faire des galipettes, pour ce que j'en sais, grmbl.
- Vous marquez un point. Je ne manquerais pas d'ajouter ces quelques saillies à mon prochain spectacle, si vous le permettez.
- J'permet, grmbl ... Pour le moment, c'est moi qui vais ajouter vos armes à mon ratelier.
- Hum... Ne faisons nous pas partie de la Grande Alliance, vous et moi ? Représenterais je une menace pour la cité, pour que vous me laissiez ainsi à la merci du premier malandrin venu ?
- Grmbl ! La confiance n'exclue pas le contrôle, messire elfe. Voyez vous, l'hospitalité des nains est légendaire, et aucun gredin qui passe par ses portes ne peut manquer de goûter la chaleur de nos geôles. Soyez donc assuré que nous prenons votre sécurité à coeur, mais, par les temps qui courent, il n'est pas question de laisser des aventuriers, nos hôtes de surcroit, écervelés se blesser, voir trépasser avec toute la quincaillerie qu'ils portent. Je vous laisse votre dague, si vous le désirez. Vous qui parliez de courtoisie, vous voilà rassuré, non ?
- Haha, en effet. Que puis je ajouter à cela sinon ... prenez en soin ? Cette lame n'a que peu de valeur, mais je m'y suis attaché. Au plaisir de vous revoir bientôt, maître nain.
- Bon séjour chez nous, messire elfe, et souvenez vous : l'Hiver vient.


Sur ces derniers mots, le factionnaire s'en retourne à son poste. Le kaldorei ouvre la bouche, une réplique sur le froid, mordant, déjà sur le bout de la langue, mais finalement, s'abstient. Ses pieds se dirigent d'eux mêmes vers le tunnel et les braseros, qui, là bas, repoussent le froid et le vent. Derrière lui, le sabre de givre avance tranquillement, l'écho de sa démarche se répercutant sous la voûte pourtant lointaine, sa truffe venant buter contre la main de son maître.

A cette heure très matinale, la cité est encore assoupie ; c'est à peine si le duo croise quelques habitants. Errant un moment dans les larges allées désertes, Célestian finit par trouver un groupe de gnomes, occupés à décortiquer un étrange assemblage de métal et de bois. L'odeur d'huile et de poudre emplit l'air, déclenchant chez le voyageur une cascade d'éternuements. Sortant de leur conciliabule, les gnomes jettent un oeil rapide sur le nouveau venu, et, après l'avoir aiguillé vers la Bibliothèque, retournent à leurs considérations mécaniques.

Jouant nonchalamment avec une pièce d'or, qu'il fait tournoyer en l'air avec son pouce, l'elfe arrive à une petite intersection. Perdu à nouveau, son regard est attiré par une petite masse sombre, appuyée contre un des murs. Un gnome, dépenaillé, les traits tirés, qui suit des yeux la course de la pièce. Souriant, Célestian s'approche doucement de lui.

- Salutations, mon ami, je cherche le Quartier de la Bibliothèque. Auriez vous l'amabilité de m'indiquer le chemin, je vous prie ?
- Hum, on accède à la Bibliothèque par bien des chemins messire, le plus rapide pour vous passe pour mon ventre. Mais celui ci est vide hélas, et tenter de le franchir d'un bond pourrait vous ralentir ou vous perdre davantage. Peut être que cet or avec lequel vous jouez pourrait jeter les bases d'un pont ... Qu'en dites vous ?
- Haha, voilà une surprenante déclaration. Etes vous donc maçon des estomacs, en manque de matériau par les temps qui courent ?
- Voyez vous, messire, j'étais ingénieur des coeurs autrefois, mais le sort ne m'a pas épargné, comme nombre de mes congénères, hélas.
- Ingénieur des coeurs ? Diantre, que voilà une bien intrigante profession ! Ne voulez vous me conduire à ma destination, vous m'éclairerez sur ce point, et je verrais comment vous permettre d'exercer vos talents à nouveau ?
- J'accepte messire. Suivez moi, je vous prie.


Le trio s'enfonce plus avant dans le dédale des ruelles. L'elfe redoute un instant que son étrange compagnon ne l'entraine vers les entrailles de la terre, mais, au détour d'un corridor légèrement incurvé, le petit groupe débouche sur la grande place de la Bibliothèque.

- Vous voilà arrivé, messire.
- Si fait, mon ami. Merci à vous pour votre agréable compagnie. Tenez, voilà pour vous.
- Qu'est ce donc ?
- Un vieux proverbe de Hurlevent dit, je crois "Donnes un poisson à un homme, et tu lui permettras de manger un jour. Donnes lui une canne à pêche, et il pourra manger toute sa vie." Et bien, ceci ... est une canne à pêche.
- On dirait plutôt une flûte.
- L'oeil ne voit que la surface des choses, le coeur est plus avisé.
- Je crois que je commence à comprendre. C'est un grand cadeau que vous me faites là, messire.
- A la bonne heure, cher confrère. Puisse Elune éclairer votre chemin, désormais.


Sur une petite courbette, Célestian reprend sa route. Sortant une petite note accompagné d'un plan griffonné sur un vélin, l'elfe finit par repérer la demeure qu'il recherche. Laissant sa monture dans la rue, il monte prestement un petit escalier pour se retrouver devant une lourde porte ouvragée. Désactivant, comme on le lui a indiqué, les deux chausse trappes, il cogne délicatement avec le heurtoir de la porte, puis murmure :

- Mademoiselle Mina Do Flamingo, puis je m'entretenir avec vous s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Mar 17 Mai - 9:41

Ce qui suit se passe avant l'arrivé de l'elfe chez Nâna.



L'intérieur de la demeure de la chasseresse était, fidèle à sa résidente, en partie bordélique.
Ont pouvait trouver des grenades ainsi que des dynamites un peu partout, que ce soit sur le mobilier, le sol ou encore sur la propriétaire elle même. Inutile de vous la décrire d'ailleurs, tout le monde connait cette cinglée de Draenei dont Azeroth souffre chaque jours, du poids de ses bêtises.
Oui, on parle bien de Nâna, la Draenei armée jusqu'aux couettes qu'elle porte fièrement.
Mais ne vous fiez pas a son comportement décalé, la belle était tout aussi rusée et ingénieuse. Plus qu'il n'y paraissait. Dans un jeu de cartes, on pourrait la considérer comme le joker. Mais passons.

Aussi tard qu'il était, Nâna s'affairait encore sur un fusil qu'elle devait terminer. Il complétait la série de fusils, que devait livrer la chasseresse a un groupe d'artilleurs Nains de la cité.
La lumière des lampes à huiles empêchaient Pantagruel de faire sa nuit. Le raptor à pointes grognait de temps à autre contre sa maîtresse, qui sifflotait un air agaçant pendant son travail.
On pouvait presque croire qu'elle le faisait exprès, mais non.
Pantagruel se retourna encore et encore dans un des coins de la pièce à vivre (unique pièce de la demeure) cherchant avec désespoir le sommeil... Sans sucé.


- Enfin! Putin j'en avais marre! S'exclama d'un coup Nâna, après plusieurs heures de silence de sa part.

Elle venait d'achever le dernier fusil, prêt à entrer dans les mains d'un farouche Nain. Nâna aimait le travail bien fait, on pouvait le remarquer a la beauté de ses fabrications. Et puis, l'image de marque n'est pas à négliger pour elle. Le fusil termina dans la caisse à livrer avec les autres, une bonne dizaines à livrer pour le lendemain.
Nâna poussa un lourd bâillement qui fit ouvrir les yeux du raptor, qui semblait avoir trouvé le sommeil l'instant plus tôt, suite à l'arrêt des sifflements de la miss.


- Je crois qu'il est temps de dormir mon vieux! Je sais que tu aurais aimé faire une nuit blanche, mais ce soir nous allons dodo mon grand!

Le raptor lança un regard confus à sa maîtresse, ses paroles étaient tout, sauf moqueuses. La Draenei était sérieuse! Dormir c'était son plus grand rêve de la nuit!

- Ne me regarde pas comme ça, n'insiste pas, c'est non! Nous allons dormir!

Nâna rangea tout de même ses outils dans son coffre pour vider la table, couvert de matériels divers, servant a ses fabrications. Hop, dix minutes suffirent pour remettre a propre la table à manger, qui soit disant passant, servait donc aussi d'établi...
Elle ôta sa tenue de cuir et attention les yeux: Une superbe lingerie l'habitait, la Draenei cachait bien ses petits gouts de luxe derrière son côté sauvage. Vous verriez ça, son soutiens gorge épousait parfaitement sa peau et... Et il est temps de dormir!

Elle fit taire les flammes des lampes, sauta dans son lit comme si il s'agissait d'une piscine et s'empara de son doudou, une dynamite de grande taille avec un visage basique dessiné prés de la mèche... Sûrement l'œuvre de Nâna.
Après quelques minutes elle était endormis, tout comme Pantagruel. Tout allait bien, quand soudain le raptor de Nâna secoua celle-ci, l'alertant d'une présence qui approchait.


- Tu as entendu quelque chose mon grand? Dit-elle à voix basse.

Elle sortis de son lit, enfila rapidement sa tenue de cuir, alluma une lampe à huile et grimpa les escaliers qui menaient jusqu'à la porte d'entré a l'étage.
C'est face a la porte qu'elle perçue les paroles basses d'un elfe.
La porte s'ouvra lentement, activée par un petit levier situé prés de la porte, dans la demeure.


- J'espère que vous avez une bonne excuse. Grogna Nâna de mauvais poil, avec une grenade a la main droite.

Le doigt dans la goupille, prête à tirer celle-ci, Nâna ne plaisantait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Mar 17 Mai - 22:05

Malgré la présence de nombreux braseros, l'elfe ne peut s'empêcher de frissonner. Sentant une petite goutte perler sur le bout de son nez, il se met fébrilement à fouiller la poche intérieure de son manteau, à la recherche de son mouchoir. Au moment où ses doigts entrent en contact avec le tissu de soie, un petit vent coulis vient lui titiller les narines et le fait éternuer. Portant les mains à sa bouche par pur réflexe, il lâche son plan, qui s'en va virevolter au pied de la porte de la draenei. Jurant à voix basse, il se mouche promptement et s'agenouille pour ramasser le morceau de vélin.

Un léger bruit métallique, suivi d'un grincement, se font entendre. Craignant un court instant avoir activer un nouveau piège, Célestian sent un léger filet de sueur froide couler le long de son dos. Ramassant le plan, ses yeux se posent alors sur l'encadrement de la porte, et une paire de sabots. Son regard remonte le long de deux jambes fuselées, gainées de cuir sombre, s'attarde un instant sur des hanches douces. Se redressant lentement, il ne peut empêcher ses yeux de se poser sur le buste de la draenei, couvant d'un regard appréciateur les doux renflements qui gonflent sa tenue de cuir. Il s'aperçoit alors qu'il a cessé de respirer pendant quelques instants, avale un goulée d'air, et sourit, par pur réflexe. Il prend conscience des senteurs variées qui s'offrent à son nez : le parfum lourd du cuir traité, les fragrances plus intimes d'un corps de femme tiré du sommeil qui se mêlent avec les odeurs de la poudre et de l'huile, et .. à quelque de plus diffus, de plus .. animal.

Un ronflement se fait entendre, évoquant les rouages d'une machine gnome défaillante. Il sourit à ce pléonasme, avant de remarquer l'origine du ronflement : une gueule pleine de crocs, dont le propriétaire l'observe avec attention, la tête posée sur la hanche de la draenei. L'elfe fait instinctivement un pas en arrière, se redressant complètement. Il se retrouve alors face à son hôtesse, et en oublie de respirer à nouveau. Le cou gracile, les joues rebondies et les couettes de la jeune femme font naître dans son esprit toute une série de rimes célébrant la vigueur de la jeunesse et les douceurs de la beauté. Puis ses yeux plongent dans deux ilots de saphir, plus froids que le trône du Roi Liche : deux yeux qui l'observent et lui promettent mille morts douloureuses si la raison de sa présence ici n'est pas justifiée par la plus éminente des raisons. Il voit les lèvres de la dreanei remuer une première fois, mais son esprit reste focalisé sur le carmin et la chair ourlée, négligeant la voix qui charrie plus de glace que les fleuves du Norfendre. Son esprit se remet a fonctionné quand il voit la main de son hôtesse jouer avec la goupille de sa grenade. Aussitôt, le son revient avec sa lucidité, et il se rend compte qu'il va manquer d'air. Le sourire qui n'a pas quitté ses lèvres, s'élargit encore. Il époussette rapidement ses vêtements, et exécute une rapide, mais impeccable, révérence.

- Mademoiselle Do Flamingo ? Je me présente, Célestian de VerteCime, pour vous servir. Je vous prie d'agréer par avance mes excuses les plus sincères, j'ai conscience de l'heure indécente à laquelle je viens vous trouver, mais l'affaire qui m'amène est de la plus haute importance, et ne saurait souffrir plus de délai. Mon employeur souhaiterait faire appel à vos talents, aussi divers que variés, mais tous explosifs à ce que j'ai cru comprendre. Pouvons nous discuter de tout cela avant que vos charmants doigts ne finissent d'extraire la goupille de cet artefact ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Pendant ce temps là à ...   Mar 17 Mai - 23:18

La Douleur. Elle est présente, plus comme une compagne que comme un fardeau. L'orc avance péniblement vers l'avant poste de Bois-Brisé, sa jambe gauche n'est qu'une vaste plaie sanguinolente qui trace un long sillon vermillon, une invite à tous les prédateurs du coin pour la curée. Etonnament, les esprits, d'ordinaire si protecteurs, sont muets. Seul la petite pierre sertie sur le baton, qui lui sert de béquille, témoigne que ses ancêtres ne l'ont pas totalement abandonnés. Un bruit derrière lui, un craquement sur sa gauche ; la traque se termine, ses espoirs courent plus vite que lui et le laissent seul face à son destin. Pourtant, il ne se résigne pas, et décide de faire face. "Force et Honneur !" Le cri jaillit de sa gorge, ultime défi lancé à la face de ses agresseurs, ombres jaillies du sous bois, et qui se jettent sur lui, vague d'ombre et de métal ...


Le choc est rude, et l'atteint en pleine figure. L'eau de mer laisse sur sa bouche un goût de sel, qui se mêle à celui, plus métallique, du sang. La Douleur est toujours présente, fidèle compagne qui habite ses membres, loge dans ses épaules et vrille ses poignets. Tentant de se débarbouiller, il sent la morsure du métal, les lourdes chaînes qui le retiennent dans cette geôle, à fond de cale. Sa langue passe sur son croc droit, ébréché, une trace parmi d'autres de l'attention que lui porte l'équipage de ce navire pirate. Il se souvient que la Douleur a mordu avec férocité la main du nervi qui le battait comme plâtre, quand celui-ci a dérapé sur sa mâchoire. L'homme en a gardé une belle cicatrice et une rancune tenace. L'orc sourit à ce souvenir.


-"Regardez moi ça, ce salaud revient à lui." lance une voix sur sa droite. "Appelles le Cap' Vermillon, il voudra parler à cette crevure" lui répond une voix de basse aux accents étrangement familiers. Un cri, puis un choc. Quelqu'un vient de lui balancer un coup de pied dans les côtes. Réprimant un cri de rage, l'orc relève la tête, la vision encore floue, à cause de la sueur, du sang et de l'eau qui ruisselle dans ses yeux. Une silhouette se tient dans l'embrasure de la petite geôle, le roulis du navire fait danser une lanterne pas loin, projetant des ombres, qui lui rappellent de biens vilains souvenirs.

- "Alors, Shaman, on émerge enfin ? Va falloir qu'on cause, toi et moi. C'est ta dernière chance. Le Harponneur n'est pas aussi patient que moi, tu sais ?..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Ven 20 Mai - 11:58

Aprés avoir longuement observé et détaillé l'elfe, Nâna accepta d'ôter ses doigts de la goupille; jugeant son visiteur, digne de confiance. Pour l'instant...
Voyant les lèvres gercés de l'elfe, ainsi que tout les petits détails qui trahissaient son état frigorifié, Nâna conclua que le voyageur sortait d'une longue traversée dans les terres gelés de dun morogh.


- Je suppose que vous devez être gelé hein? Vous m'intriguez avec votre drôle de proposition, entrez, y'a un porte manteau pour vous mettre à l'aise.

La Draenei s'écarta afin de laisser l'elfe avancer dans sa demeure. (Je te laisse faire ce passage dans ton prochain post) La porte se ferma derrière lui, tendit que Nâna s'échappa par l'escalier pour regagner la pièce a vivre, offrant au passage, une tape sur le museau cornu de son raptor, plongé dans son sommeil. Visiblement, la seconde présence ne l'alerte guère.
La chasseresse en bonne hôtesse, posa deux verres sur sa table, qui accueillirent très vite des rasades de portos de bonne qualités.

Hop, elle sauta sur une chaise, prenant ses aises, levant ses jambes interminables afin de poser ses sabots sur la table, croisés, comme ses bras. Une posture bien rebelle dans cette atmosphère à la fois industrielle et féminine. Industrielle pour tout les matériaux et explosifs d'ingénierie qui habitaient la demeure. Et féminine pour la beauté de Nâna mêlée a son odeur exquise dont les odorats les plus aiguisés pouvaient percevoir les parfums les plus personnelles de la femme, qui pouvaient faire tourner la tête à n'importe quel homme.


- Comment me connaissez-vous? Et donnez-moi donc plus de détails sur votre affaire si urgente qui nécessite mes douces compétences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Sam 21 Mai - 11:40

L'elfe accueille avec un certain soulagement l'invitation à entrer, et se fend d'une nouvelle révérence, avant de suivre son hôtesse dans sa demeure. Un court instant, ses yeux suivent le souple déhanchée de la draenei, son esprit marin s'emballant au rythme de la démarche chaloupée ... "Allons, ressaisis toi, p'tit gars, si le patron apprend que tu places la bagatelle avant le boulot, ça va barder" ... Secouant la tête, Célestian revient à des considérations plus pressantes. Sa mission, les enjeux pour lui et la Compagnie ... ses bottes qui produisent un écoeurant bruit mouillé, à mesure que la glace qui les recouvrait se met à fondre, la douleur qui embrase ses doigts de pied.


Inspirant pour faire bonne mesure, il fait machinalement le tour de la pièce, repère ça et là des reliefs de repas mélangés à divers objets démontés, des croquis et des schémas abondamment annotés au milieu de piles de vêtements. Il note aussi, vers le fond de la salle, une grande armoire solidement verrouillée, un ratelier immaculé sur lequel est rangé un arsenal aussi impressionnant que rutilant, et, sur un mannequin en bois, une tenue complète en cuir, lustrée, qui capte les lueurs des chandelles disséminées. Enfin, le long du mur opposé, les vestiges de ce qui fut un leurre perfectionné, littéralement criblé d'impacts de dimensions variées, et hérissé de projectiles divers, dont le plus saugrenu est une cuillère tordue. Un dessin rappelant les traits d'un orc, ou d'un troll, difficile à deviner, orne encore la tête du construct dévasté.


Célestian ferme sa bouche, qu'il ne se souvient pas ouverte, déglutit, sourit tout aussi machinalement, et répond à l'invite de son hôtesse, qui le regarde, un fugace sourire sur les lèvres, assise à sa table de travail, deux gobelets remplis d'une liqueur brune et odorante devant elle. Tirant une chaise, qu'il a pris soin d'inspecter avant, craignant de s'asseoir sur un familier ou un dispositif de mise à feu, l'elfe inspire une fois pour reprendre le contrôle de lui même.


- Merci à vous d'accepter de me recevoir, malgré l'heure indue. Je devine que vous êtes une femme active, à l'agenda surement chargé, aussi vais je essayer de ne pas vous faire perdre trop de temps. Je suis d'ailleurs autorisé à vous dédommager si, malgré tout, vous estimiez cela nécessaire. Comme vous l'avez compris, j'ai fait un long voyage pour vous trouver ; mon .. commanditaire a entendu parler de vous, et souhaiterait faire appel à vos services, pour un travail assez particulier. Ma requête va vous paraitre un peu étrange, mais j'ai besoin de vous poser quelques questions, avant de voir si vous avez bien le .. hum, profil requis.


La draenei, dont la tête est maintenant légèrement inclinée sur le côté, sirote son verre, sans le quitter du regard. Son sourire, toujours délicatement esquissé, ne laisse rien deviner de ses intentions, mortelles ou amicales. Tout juste un léger clignement des yeux, que Célestian interprète comme une incitation à poursuivre.


- Si je vous dis "Principe de Koertchen-Hauser" ?
- Deuxième Loi de la Thermodynamique des fluides semi conducteurs.
- Bien. "Théorie des cosmos sous jacents à amplitude de phase convergente" ?
- Un des axes fondamentaux pour bien comprendre le fonctionnement aléatoire des téléporteurs gobelins, et accessoirement, un sujet de débats houleux chez les gnomes.
- Excellent ! "Energie réactive de fusion contrôlée par injecteurs de masse" ?
- La base des explosifs Ev-Lan ... Dites, vous êtes venu me faire passer un oral pour le concours ? Parce que si c'est le cas, je vais vous montrer à quel point je suis pointue, aussi bien en théorie qu'en pratique. Vous voulez voir mon dernier fusil de près ?
- Hum, non, bien évidemment. Vous venez de prouver que votre réputation dans ce domaine n'est pas usurpée. Je voudrais maintenant vous montrer deux objets, et vous me direz ce qu'ils représentent, ou évoquent, pour vous. Puis je ?
- Hum, des questions digne d'un étudiant en première année d'ingénierie gobeline, maintenant ce qui ressemble à un test psycho-technique, eh ben ... On doit pas s'ennuyer avec vous. Allez y, montrez voir, si ça me rappelle des papillons, ou des orques carbonisés...



Célestian fouille alors dans la poche de son manteau, et en tire deux objets enveloppés dans du papier de soie, qu'il pose sur la table, devant la chasseresse. Un éventail, et un petit miroir. Puis il scrute la réaction de la draenei.


- Je crois savoir que ces deux objets ont une signification particulière pour vous. Que pouvez me dire à leur sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Sam 21 Mai - 12:43

La Draenei pencha lentement son regard souriant sur les deux objets. Une fraction de seconde suffirent à lui rappeler la signification de ce miroir et de cet éventail.

- C'est les symboles de la guilde auquel j'appartiens. Si vous me connaissez aussi bien que je le vois, vous devez vous douter que nos activités ne sont pas très réglo.

Quittant sa posture provocante et peu respectueuse, ses sabots retournant sur le sol, elle s'empara de l'éventail dans sa main, qui tenait son verre à présent vide, et ajouta:

- L'éventail nous cache du monde, il obscurcit nos véritables intentions, dit-elle tout en cachant son visage à l'elfe, à l'aide de l'objet en question.

Elle dévoile son visage petit à petit, jouant a cache-cache avec l'éventail, en poursuivant:

- Le miroir ne montre aux gens que ce que nous voulons qu'ils perçoivent de nous. C'est à dire des commerçants honnêtes, jusqu'à d'humbles artistes sans reproches. C'est une façon très basique de vous décrire en gros, ce que représente ces symboles pour moi et mes amis.

L'éventail regagna sa place sur la table, prés du petit miroir. Nâna se redressa alors, penchant son buste en direction de l'elfe, de l'autre côté de la table. Ses poignets se déposent sur celle-ci pour que la belle prenne ses aises, offrant une vue magnifique et grandeur nature a sa poitrine mise en valeur par la posture menaçante.
La créature de rêve parla d'une voix net et précise:


- Écoutez moi bien maintenant. J'ai horreur qu'on me gâche mon sommeil, qui plus est en me cassant les couilles avec une série de questions sortis de mes vieux examens poussiéreux. J'ai servis un verre a monsieur, je lui ai accordée du temps et il a même pu me reluquer les fesses. Alors maintenant il vas me dire ce qu'il attends vraiment de moi sinon la dame risque de se fâcher.
Parce que comme vous l'avez si bien souligné, j'ai un emploi du temps, très chargé.

Inutile d'être surpris par le langage grossier de Nâna, surtout lorsqu'elle est de mauvais poil.
Notez qu'elle n'est pas du tout agressive dans ses paroles, mais impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Dim 22 Mai - 21:58

Un petit sourire flottant encore sur ses lèvres, Célestian se redresse, et incline la tête sur le côté, comme si il écoutait quelqu'un. Après un court laps de temps, il hoche finalement la tête et replonge son regard dans celui de la chasseresse. Son expression est toujours la même, mais ses yeux semblent étinceler d'une sagesse nouvelle. Sa voix, quand il s'exprime, est identique, mais le phrasé est subtilement différent :


- Veuillez croire que l'affaire qui m'amène ici est de la plus haute importance, les questions posées ne sont que des mesures pour votre sécurité ... et la mienne. Le récent cataclysme qui a défiguré notre monde déjà affaibli, menace de tout faire sombrer dans le chaos. La Horde et l'Alliance doivent faire face à de nouvelles menaces, tant extérieures qu'intérieures. L'organisation dont je fais partie veille depuis des temps immémoriaux sur l'équilibre du monde ; L'arrivée des Gobelins de Kezan dans la Horde est de nature à aggraver ce fragile équilibre entre les deux factions. Leur technologie est encore mal connue, elle semble bien plus aboutie que celle dont vous êtes une réprésentante éminente. Nous avons donc fait plusieurs enquêtes sur le sujet, sans grand succès. Nous avons même tenté de subvertir quelques uns de leurs savants. Sans succès là encore. Malgré tout, nos efforts n'ont pas été vains, et des contacts ont été pris avec un savant gobelin, exilé par ses pairs pour une raison encore mystérieuse ; une occasion unique d'en savoir davantage. Hélas, l'exfiltration n'a pu se faire, le savant ayant été kidnappé par une organisation affiliée à la Main Brisée. Nous souhaitons faire appel à vos talents de chasseresse pour retrouver la trace de ce gobelin, et, en cas de succès, à vos connaissances afin de valider la science que cet individu pourrait nous apporter. La mission est délicate, mais votre prix sera le mien ; Nous prendrons en charge vos dépenses liées à cette enquête. Avant d'aller plus avant, j'ai besoin de savoir si cela vous intéresse... ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Dim 5 Juin - 5:39

Nâna écouta le chasseur pendant tout son petit discours. La réponse de celui-ci répondit parfaitement bien a la question de la Draenei. Satisfaite, après avoir murement écouté la demande de l'homme, elle accepta:

- Oui ça m'intéresse. Mais que je sois bien clair, c'est uniquement a but lucratif, je me fiche pas mal du sort d'Azeroth, je laisse ça aux héros qui s'affairent a sauver le monde.

Elle débuta ensuite les cent pas autour de sa table, bras croisés, poursuivant:

- Avant de parler un petit peu plus en détail de cet affaire, notamment sur le gobelin en question... Nous allons parler tarif. Si je vous ai bien entendu, le trous d'uc que je dois chercher se trouverais entre les mains, ou griffes plutôt, d'une bande de pignoufs affilié a la main brisé...

Elle marqua un temps d'arrêt une fois sa phrase terminée, laissant l'elfe comprendre parfaitement ses dires. C'est bon? Donc elle continua:

- Ce qui veux dire que je vais devoir me rendre en Outreterre, les orcs de la main brisé étant là bas, l'organisation affilié devrait donc ne pas être loin d'eux... Sauf si vous avez des informations concernant un endroit précis ou commencer mes recherches? Dans le cas contraire, si je dois me rendre en outreterre et que je calcul l'argent qu'il me faudra dépenser pour mes déplacements... Le zeppelin, les frais supplémentaires pour le transport de Pantagruel... Mes cachets pour le mal de l'air... Ca fera un acompte payable avant mon départ de mission de cent vingt pièces d'or.

Se retrouvant de nouveau devant sa chaise, mettant fin aux cent pas, elle posa son regard sur l'elfe, analysant sa réaction, le regard neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Mar 7 Juin - 20:58

Un sourire carnassier dévoile les dents du jeune elfe, à mesure qu'il écoute la chasseresse établir un premier plan d'action. Oui, c'est vraiment la personne idéale pour ce boulot. Espérons qu'elle aura plus de chances que la précédente., pense t il, en observant la petite danse de guerre de la draenei dans la pièce. Son esprit vagabonde un court instant vers un autre lieu, un autre entretien, un autre espoir resté sans suite.

Retour au présent. La chasseresse est debout derrière la table, et l'observe d'un oeil acéré.

- Comme je vous le disais plus avant, votre prix sera le mien, je ne reviendrais pas là dessus. une petite avance a même été prévu afin que vous puissiez vous mettre en chasse dès que possible. Joignant le geste à la parole, l'elfe sort de son pourpoint une petite bourse tintinnabulante, qu'il pose sur la table. Mon organisation ne cherche pas à embaucher des héros, ils ont tendance a mourir vite pour un faible résultat... Nous cherchons des professionnels, certes un peu plus chers au départ mais bien plus fiables sur la durée. Nous pensons que vous faites partie de cette deuxième catégorie, et c'est aussi pour cela que nous sommes chez vous ce soir. Ceci étant posé, il serait un peu réducteur de dire que nous avons fait tout ce voyage afin de vous recruter uniquement pour une mission qu'un autre de nos membres aurait pu remplir.

Célestian fait une courte pause, se cale à nouveau sur sa chaise, observant la réaction de son interlocutrice. A part ses yeux, légèrement plissés, celle ci est immobile, comme à l'affut, attendant la suite.

- En fait, vous êtes la deuxième personne que nous envoyons après ce savant. La personne qui était chargée de la prise de contact puis de l'exfiltration a fait du bon boulot, du moins dans un premier temps. Elle avait rendez vous avec ce gobelin à Baie du Butin, qui, vous devez le savoir, a fait face à un raz de marée sans précédent, dévastant la moitié de la ville. Les autorités, sous la conduite du Baron Revilgaz, ont entrepris des travaux de reconstruction titanesques pour effacer les traces de cette catastrophe. Notre agent pensait qu'il serait plus facile et discret de faire venir un savant gobelin pour aider les siens . Cela s'est avéré efficace. Son dernier rapport faisait état de progrès satisfaisants, le savant prenant part aux travaux, et commençant à lister une partie de ses découvertes par la même occasion. Notre agent s'apprêtait à passer à la phase suivante, à savoir l'exfiltration via la jungle de Strangleronce quand il a disparu. Un contact sur place affirme les avoir vu prendre la route du nord avant d'être arrêtés par une troupe de gobelins portant la livrée du baron Revilgaz. Cependant, l'un de ses soit disant gardes a été identifié par notre contact comme étant Volkar Strangulo, un des séides les plus actifs de la Main Brisée en kalimdor. Sa présence à Baie du Butin, si elle est avérée, prouve que toute cette affaire prend une nouvelle dimension. Nous vous envoyons à Baie du Butin trouver ce contact, qui vous mettra sur la piste de ces individus, afin que vous retrouviez le savant, et notre agent, si il, ou plutôt, elle, est encore vivante.
Oui, c'est la deuxième raison qui motive notre visite chez vous : cet agent, nom de code "Pichenette" est une amie à vous, je crois. Elle se nomme Kryss, mais vous la connaissez surement mieux sous le nom de "Penombre", n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Sam 11 Juin - 23:46

La déflagration est proprement assourdissante. Malgré la douleur qui vrillent ses oreilles, le capitaine Vermillon ne peut s'empêcher de sourire. La nouvelle bordée de canons, chargés à mitraille, vient de balayer plusieurs hommes du malheureux équipage de leur proie. Les hurlements de douleur des survivants font écho aux cris sauvages de ces hommes, qui ont sorti cordes et grappins afin de passer à leur occupation préférée : l'abordage. L'odeur piquante de la poudre, mélangée à la sueur des corps, vient titiller ses narines, lui arrachant un rire bref. Au moment où il se déchire la gorge en lançant son cri de guerre, ses hommes passent à l'attaque, voltigeant avec adresse, grimpant sur les haubans et sautant sur le pont ennemi, glissant d'ichor et d'humeurs diverses. Tirant son sabre de son fourreau, il sait qu'il est là où il a toujours voulu être : en plein coeur du combat, la mer sous son navire, le ciel au dessus de sa tête, ses ennemis épouvantés courant pour leur salut. Emboîtant le pas d'un petit groupe de matelots, il se rue à l'attaque, anticipant le massacre à venir.


Tout avait commencé quelques heures plus tôt ; le "Mort Lente" filait par vent arrière vers la côte de Strangleronce. Peu de temps après, Razzak "Tourne-Vice" la vigie gnome, avait beuglé, signalant une voile à l'horizon babord. Aussitôt, le branle-bas de combat avait été déclenché, les marins courant sur le pont pour préparer le navire, hissant les voiles de misaine et d'artimon afin d'augmenter la vitesse, malgré le risque de déchirure. Rapidement, la voile avait laissé la place à un grand bateau racé, le long duquel le "Mort Lente" avait fini par se ranger, afin de lui prendre le vent, et le ralentir. L'équipage ennemi avait réagi en ouvrant les sabords et en tirant une première salve, heureusement mal ajustée, qui n'avait fait qu'un blessé, Kram "Croc-de-Fer", le bosco orc. Vermillon avait alors fait armer deux pièces avec des boulets ramés, deux lourdes masses de fer reliées par une chaine qui, une fois expulsées du canon, tournoyaient sur elle mêmes, comme des bolas géantes. Le premier tir avait manqué son but, mais le deuxième avait fait mouche, atteignant le mat principal et le coupant en deux, dans un grand fracas de fer et de bois. L'équipage pirate avait alors hurlé sa joie, et ce cri, tel un vent funeste, avait mouché les faibles espoirs du camp adverse. Prenant la barre, Vermillon avait ensuite fait danser son navire autour de sa proie, le soumettant à un véritable déluge de fer et de plomb, les batteries pilonnant la coque, et les tireurs d'élite se positionnant dans la hune pour faire mouche sur les marins d'en face. Puis, les charges creuses avaient été remplacé par de la mitraille, et le massacre avait commencé.


Entouré par une petite équipe de durs à cuire, Vermillon sillonne le pont du navire ennemi, se glissant entre les débris de mâts, coupant les cordages qui gênent sa progression, et glissant sur les viscères des vaincus. Ses yeux sont assaillis par les fumées des armes à feu. Se tournant vers ses hommes, il leur désigne la poupe.

- Allez, mes enfants, on se disperse ! Vous savez quoi faire ! Il me faut des réponses, alors faites moi quelques prisonniers .. en pas trop mauvais état, pour une fois. Longue-Jambe, Crique-Jaune, Ptit-Willy, avec moi, on va fouiller la Sainte-Barbe ... Pas question de repartir les mains vides cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Lun 13 Juin - 9:34

Pichenette... Ce prénom, ou plutôt ce nom de code raisonna dans l'esprit de Nâna une centaine de fois en a peine une seconde, elle compris tout de suite, de qui il s'agissait. D'ailleurs, lorsqu'elle entendis Célestian prononcer le nom de Kryss, puis de Pénombre, elle en avait la certitude.
Oui, c'était bien « la pénombre » qu'elle connaissait.
La Draenei garda son calme après avoir compris que l'elfe parlait de son amie, elle ne voulait pas s'énerver devant lui. Elle posa ses mains sur le dossier de sa chaise en face d'elle, se penchant légèrement, montrant tout de suite un intéressement plus avancé à l'affaire en question.


- Vous en êtes sûr..? C'est bien Pénombre?

Célestian hocha de la tête, confirmant bien.

- Je n'arrive pas a y croire, ça fait plus de six mois que je suis sans nouvelles d'elle... Enfin je retrouve sa trace... Mais je n'aurais jamais imaginée que ça serait ainsi...

Nâna s'accorda un second verre d'alcool, le buvant cul sec, elle en avait besoin pour garder son calme.

- Je pars dés ce soir alors, hors de question que j'attende plus longtemps, sa vie est en danger.
Je n'aurais pas le temps d'avertir mes amis...


La chasseresse contourna la table pour réveiller son raptor, grognant méchamment, le pauvre encore privé de son sommeil. Il comprit au regard de sa maîtresse qu'il fallait se lever, et que l'heure était plus que sérieuse.
Nâna ôta alors son gilet de cuir ainsi que son pantalon, sans se soucier du regard de l'elfe, elle continua de parler, jetant les vêtements sur son lit:


- Je prend le premier tram disponible et je m'envole pour strangleronce direction Baie du butin. J'ai ma machine volante déjà prête sur Hurlevent.

Fouillant dans une armoire prés de son lit, Nâna s'empara d'une tenue de maille mêlés a des morceau de cuir noir, de vue, l'armure semblait de qualité, elle devait être la tenue de combat de la chasseresse. Le plastron, les jambières, les protèges sabot ainsi que des gantelets, tout était là.
La maille noircie avec le cuir de la même couleur offrait une armure très esthétique.


- C'est quoi le nom de votre contact? Dit-elle en enfilant son pantalon, penchée et de dos, elle offrait sans le vouloir une vue a faire couler le sang du nez.

Très motivée, Nâna acheva de s'équiper en une trentaine de seconde, donnant un coup de sabot dans un gros coffre, qui contenait une myriade d'explosifs de toute sorte, elle comptait bien ne pas partir toute nue quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Penombre
Admin
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Lun 31 Oct - 23:25

La chaleur. Celestian la sent à mesure qu'elle envahit son visage, chatouillant son nez et colorant ses oreilles d'une légère nuance vermillon. Détournant, dans un suprême effort de volonté, ses yeux du spectacle envoûtant qui s'offre à lui, l'elfe s'efforce de se recomposer une attitude digne et professionnelle. Ses talents d'acteur itinérant lui sont alors d'un grand secours, et c'est un visage impassible qu'il présente à la draenei lorsqu'elle se plante devant la table, gainée de cuir et de métal, bardée d'armes et d'une quincaillerie à faire pâlir de jalousie une armée de dragons. Plongeant son regard dans celui de la jeune femme, il note une résolution inébranlable, avec, dans le fond, le miroitement dangereux d'une petite graine de folie, comme une petite étincelle de chaos propre à embraser le monde.

- Alors son nom, c'est quoi ?!

Celestian sursaute involontairement quand la main gantée de la draenei s'abat sur la table, l'exhortant à se réveiller.

- Son nom est Bénéfice.
- Bénéfice ? vous vous foutez de moi ? c'est un nom de code aussi ?
- Non, il s'agit d'une gobeline qui appartient à l'équipe du savant que nous avons contacté. Vous savez que les gobelins aiment s'affubler de noms ayant un sens pratique ...
- Sang et fumée ! Bon, je suppose que je devrais faire avec. Comment la rencontrerais-je ?
- En fait, c'est elle qui vous contactera. "Pichenette" avait pris la précaution de trouver une planque pour le cas où les choses tourneraient mal. Elle se terre là bas depuis la tragédie qui a frappé son équipe. Tout d'abord, mettez ça
(Il lui tend un pendentif représentant ce qui ressemble à une roue, que la draenei passe autour de son cou après l'avoir observé quelques secondes) Descendez à la taverne du port, elle a été remise en état. Commandez un bon repas, déboursez quelques pièces, les gobelins sont toujours rassurés quand l'argent circule, et si on vous pose la question, racontez que vous venez proposer vos services pour la reconstruction de la ville. On vous enverra voir le contremaître Maxx Megavolt ; c'est un gnome que le Baron Revilgaz a engagé pour gérer l'afflux de la main d'oeuvre à Baie-du-Butin, et construire une nouvelle digue pour protéger la rade. A la question "qu'est ce qui vous motive pour ce genre de boulot ?", vous répondrez "un joli tas de fric". Il comprendra et vous dira quoi faire ensuite.

Celestian note alors que le visage de la draenei s'est durci, sa bouche formant un pli dur. Elle laisse échapper un petit grognement, qu'il ne sait trop comment interpréter.

- Okay, je ferais comme vous dîtes. Mais qu'un seul de ces trous d'uc s'avise de me jouer un sale tour et c'est sur une autre planète qu'ils devront reconstruire Baie-du-Butin, c'est clair ?
- Parfaitement clair. Notre organisation a foi en vous, tout se passera bien, vous verrez.
- C'est bien ce qui me fait peur
. (Se tournant vers Pantagruel) Allez, en route, vieille carcasse, on a du pain sur la planche. (Se tournant vers Celestian tout en grimpant l'escalier quatre a quatre) Vous n'aurez qu'à fermer derrière vous en partant. Vous trouverez un gnomophone dans le coffre derrière vous si vous tenez à me joindre. Je vous l'ai déjà facturé. (Bruits de sabots qui s'éloignent)

Resté seul dans l'appartement, Celestian s'accorde quelques minutes pour faire le point sur cette rencontre et pour calmer les battements de son coeur, qui s'est emballé au départ de la draenei. Rassemblant ses effets, il remonte l'escalier, se saisit de la lourde porte et la referme derrière lui. Le bruit des mécanismes de sécurité claquent dans l'air et il s'aperçoit alors de l'étrange silence qui règne dans la rue. Il parcourt des yeux les environs, et note l'absence de son sabre-de-givre. Dévalant les quelques marches qui séparent le perron de la chaussée, il déboule dans la rue, et heurte deux nains qui jaillissent d'une ruelle transversale. L'elfe bredouille quelques mots d'excuse mais les nains ne semblent pas décider à le laisser partir aussi vite.

- Pas si vite, mon gaillard, grogne le premier.
- Ouais, on a deux mots à t'dire, p'tit gars, renchérit le deuxième.
- Mais je me suis excusé, messieurs, restons en là, voulez vous ?
- Oh, que non ! C'est qu'on a fait un long voyage pour venir te voir, tu sais ?
dit le premier, avec un rictus dévoilant quelques dents en métal et une trogne sinistre. C'est alors que Celestian remarque le couteau méchamment dentelé que tient son interlocuteur, et le tatouage, en forme de harpon, qui dépasse très légèrement de sa manche.
- Ouais, tu sais qui nous envoie, alors fais nous gagner du temps, mets toi à table, p'tit gars, et p'tet qu'on te renverra en un seul morceau chez toi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nâna

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/11/2009
Localisation : Dans la nature! A l'affut!

MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   Mar 13 Déc - 6:50


(Je m'excuse car j'aurais du poster ce rp pendant le week end, je voulais le mettre dimanche fin d'aprem mais ma connexion à coupé et ce, jusqu'a ce soir...)


Nâna était elle déjà loin? L'elfe nocturne allait il mal finir? Bien sûr que non. La chasseresse, alertée par son lézard, fit demi tour sur le chemin du tram des gnomes, ayant compris qu'il se passait quelque chose de louche non loin.
Que ne fut pas sa surprise lorsqu'en approchant aussi furtivement qu'une lionne à la chasse, elle découvrit les deux Nains qui menaçaient l'elfe de questions. Ni une, ni deux, elle ne laissa pas la situation se passer ainsi.


La chasseresse pointa les deux nains de son fusil, prête à leur tirer dessus si c'était nécessaire.
Il ne fallait pas la sous-estimer de ce côté là, à une distance aussi courte que les huit mètres qui séparaient Nâna des Nains, elle ne pouvait pas les louper si elle devait faire feu.
Pour appuyer ses menaces, la belle était accompagnée de son raptor qui fixait les deux sandwichs de ses yeux terrifiants, prêt à bondir pour passer à l'action. Décidant de prendre part a la conversation, elle ouvrit sa bouche, révélant sa présence:


- Hey les mecs, les seuls qui vont passer à table ici c'est vous, alors vous allez bien gentillement m'expliquer qui vous êtes et ce que vous faites ici devant ma baraque, parce que sinon je vous plombe la gueule avec ceci.

Montrant son fusil d'un mouvement de tête, Nâna poursuivi:

- Pour ceux qui serraient allergiques aux balles, il reste mon raptor qui se ferra une joie de vous inclure dans son plat de résistance. Et surtout pas de salades, je digère mal.

Sa saloperie de raptor dévoila sa rangée de crocs acérés, le dos courbé, attendant attentivement l'ordre d'attaque de Nâna si besoin est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez vous galant ... ou pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez vous galant ... ou pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les rendez vous de l' Histoire : Koursk
» Dans l’attente d’un rendez-vous officiel
» Gredins, rendez-vous à Craon !
» Rendez-vous journée 9 (du mercredi 29 juin au jeudi 7 juillet)
» Rendez-vous chez le cardiologue | Maël & Micah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Miroir :: Sur la scène [RP Exclusif] :: Place Publique [RP]-
Sauter vers: